Trop Sensé » Bien-être » Comment faire chanter un bol tibétain ?
Comment faire chanter un bol tibétain ?

Comment faire chanter un bol tibétain ?

Le bol tibétain est un instrument musique qui produit du son au contact d’un bâton spécialement conçu à cet effet. Il fonctionne de la même manière que les instruments de musique classiques tels que les cymbales et le gong. Pouvoir faire chanter un bol tibétain n’est pas toujours chose évidente surtout pour les personnes n’ayant jamais été en contact avec cet instrument. Cela nécessite la maîtrise de certaines notions dont le choix du bâton, le positionnement du bol et les différentes méthodes pour le jouer.

Bien choisir le bâton 

Pour réussir à faire chanter un bol tibétain, vous devez utiliser un bâton. Également appelé mailloche, le bâton existe sous deux formes qui sont liées aux matières employées pour sa fabrication. Ces dernières sont le cuir et le bois. La taille de votre bol aura une influence sur le type de mailloche à choisir. Par exemple, la mailloche en bois est très adaptée au bol ayant un diamètre inférieur à 11 centimètres. La seconde catégorie de bâton, quant à elle, est polyvalente. Son utilisation n’est pas spécifique à une taille de mailloche donnée. Vous pouvez découvrir sur le site esprit-tibet.fr des bols avec les bâtons adaptés.

Savoir positionner le bol

La position du bol tibétain dans votre main est aussi un facteur à prendre en compte pour que votre instrument puisse bien résonner.

En premier lieu, vous devez veiller à trouver une position (debout, assis) convenable. Après avoir ajusté votre colonne vertébrale, prenez un instant pour une bonne respiration. Ce n’est qu’après cela, que vous pouvez déposer le bol chantant dans votre main. Pour les droitiers, il sera dans la main gauche. L’inverse s’appliquera pour les gauchers. Les contours du bol ne doivent pas être recouverts par vos doigts. Cela bloquerait les vibrations et vous n’aurez aucun son.

faire chanter le bol tibétain

Principales méthodes pour faire chanter le bol tibétain

Il existe deux méthodes qui permettent de faire chanter un bol tibétain. Vous devez les connaître afin de profiter pleinement de votre instrument.

La méthode frappée

Lorsque vous venez d’acquérir pour la première fois un bol tibétain, la méthode frappée est souvent recommandée. Plusieurs raisons encouragent cela notamment la praticité et la facilité de la méthode.

Cette méthode consiste à frapper votre bol avec la mailloche. En ayant le bol chantant bien positionné dans la main requise et le bâton dans l’autre, donnez un coup léger. Plus le coup sera fort, moins le son sera court. Cette méthode est connue pour ses vertus de relaxation. C’est pour cette raison qu’elle est utilisée pour initier des séances de méditation ou de yoga.

La méthode frottée

La méthode frottée n’est pas facile à réussir au premier essai. Mais le résultat observé aux termes de plusieurs essais est juste époustouflant. Si vous souhaitez vivre cette expérience alors vous n’avez pas le droit d’abandonner.

En tenant votre mailloche de façon verticale, donnez avec soin un coup sec et léger. Une fois que le son se produit, vous pouvez effectuer un frottement régulier avec le bol et la mailloche. La nature du son produit va dépendre de la zone touchée sur le bol par le bâton. Sur la partie supérieure, le son sera aigu et précis alors qu’au centre, il sera grave et profond. Votre vitesse de rotation a également un impact sur le son retenti.