Trop Sensé » Bien-être » Comment arrêter de fumer naturellement ?
You are currently viewing Comment arrêter de fumer naturellement ?

Comment arrêter de fumer naturellement ?

Le tabac nuit gravement à la santé. Plus besoin de démontrer cette réalité, puisque 50% des fumeurs meurent de tabagisme. Les chiffres sont d’autant plus préoccupants que les premiers décès surviennent en moyenne une quinzaine d’années après la première cigarette.  Certains fumeurs, conscients de ces conséquences, décident d’arrêter. Mais ce processus peut se révéler très long, difficile et incertain. Surtout si vous avez essayé plusieurs méthodes sans succès. Si vous êtes dans le cas, on vous propose ici quelques astuces naturelles que vous pourriez également essayer. 

L’aromathérapie

L’aromathérapie est une science qui consiste à utiliser les huiles essentielles à des fins thérapeutiques. Le sevrage tabagique donne lieu à des symptômes variés. On retrouve généralement la sensation de manque, l’irritabilité, la déprime, les troubles du sommeil, la fatigue, l’augmentation de l’appétit … L’aromathérapie vous permet d’arrêter de fumer naturellement, tout en vous aidant à mieux gérer les effets secondaires. 

Une étude a montré que l’inhalation d’huiles essentielles au poivre noir reproduit les sensations qu’on éprouve en inhalant le tabac et par ricochet, réduit le désir de fumer. D’autre part, certains arômes d’huiles essentielles comme la mandarine ou la lavande ont un effet apaisant, relaxant sur le stress et l’anxiété. D’autres encore agissent positivement sur le moral. Les huiles essentielles sont également pratiques pour retrouver le sommeil et lutter contre la prise de poids. N’hésitez pas à demander conseil ou à consulter un aromatologue.

Généralement, pour pouvoir identifier le type de traitement, de même que la durée nécessaire, un test de dépendance au tabac sera nécessaire. Dans certains cas de dépendance forte, l’aromathérapie peut être associée à une hypnose olfactive, pour une action plus efficace. Il s’agit dans ce cas, d’associer l’odeur ou le goût de la cigarette à une odeur qui naturellement dégoûte le patient. Grâce à cette méthode réputée imparable par les professionnels, le patient sera à même, après quelque temps cure de découvrir les bienfaits de l’arrêt tabac.  

 La phytothérapie

Certaines plantes peuvent être d’une aide considérable si vous recherchez comment faire passer l’envie de fumer. Ces plantes, concentrent leurs actions sur la dépendance que ressent le fumeur envers la cigarette. Elles viennent en particulier vous aider à mieux supporter les nombreux effets que crée l’arrêt. Il existe des plantes reconnues très utiles pour accompagner le processus d’arrêt.

  • Le Kudzu

Le Kudzu est une racine originaire d’Extrême-Orient, riche en flavonoides et en phytostérols. Elle aide notamment l’organisme à s’adapter en situation de stress. C’est également une plante antioxydante, détoxifiante et surtout qui a un effet apaisant sur l’organisme et crée une aversion pour le tabac. Le Kudzu se consomme généralement en gélules pour une cure qui peut aller de un à trois mois. 

  • La Valériane 

La valériane est une plante anxiolytique qui, grâce à son action sur le système nerveux, crée un dégoût pour le tabac et lui donnant un mauvais goût. Un traitement à base de Valériane varie au minimum de 4 à 6 semaines. C’est une plante avec un goût peu agréable qui se consomme de préférence en gélules. Néanmoins, elle est également disponible en infusion. 

  • La Rhodiole

Cette plante favorise la sécrétion de la sérotonine et aide à réduire les symptômes du sevrage. Elle peut avoir des effets indésirables comme l’insomnie. C’est pourquoi il est plus recommandé de la prendre en journée, soir le matin, soit à midi environ trente minutes avant la prise des repas. 

Boire des plantes infusées comme la Mélisse, l’Aspérule odorante ou encore la Damiana contribuera à réduire l’anxiété et apaiser le système nerveux. Vous pouvez également prendre du ginseng indien, qui aura pour effet de stopper une éventuelle dépression liée au sevrage du tabac. Toutefois, il est important de savoir que les méthodes naturelles utilisées seules, ne vont pas permettre d’arrêter le tabac. Il est important de les associer à d’autres méthodes plus conventionnelles. Ainsi, vous pourrez mieux apprécier les bienfaits de l’arrêt tabac

non au tabac

L’acupuncture

L’acupuncture relève de la médecine chinoise qui consiste à harmoniser et équilibrer les diverses fonctions de l’énergie vitale en apposant des aiguilles à des points précis du corps. L’acupuncture, grâce à ses vertus de relaxation, permet une harmonisation de vitalité et des souffles, sur les plans physique et psychique.

Dans le cadre d’une dépendance au tabac, le traitement par acupuncture vise dans un premier temps à déterminer la problématique et les motivations du patient. La première séance est la plus décisive. Elle consiste à déterminer comment faire passer l’envie de fumer chez le patient. Ainsi, après avoir découvert les informations nécessaires, le praticien peut ensuite en fonction de sa technique propre, décider des endroits où les aiguilles doivent être plantées. Généralement, elles sont plantées au niveau de différents méridiens énergétiques situés au niveau des oreilles ou de l’arête du nez. 

Il est important de souligner que la motivation de ce dernier aura un impact décisif sur la réussite ou non du traitement. En effet, le manque de motivation réduit considérablement les résultats attendus. En fonction de la technique utilisée, deux séances sont suffisantes pour stopper la dépendance. Néanmoins, certains nécessitent d’aller jusqu’à cinq séances. Mais au-delà de ce nombre, cela signifie que le patient n’est pas réceptif et il vaut mieux ne pas insister. 

L’acupuncture peut être associée à d’autres méthodes comme la sophrologie, la méditation ou encore l’hypnose, dans le cas par exemple d’une dépendance assez forte révélée par un test de dépendance au tabac